Un peu d’histoire…

La prothèse dentaire… Un peu d’histoire…

 

Les origines

La dentisterie restauratrice, et le concept de prothèse dentaire remonte avant l’ère chrétienne !

Il reste cependant difficile de déterminer une date précise quant à l’apparition des premières prothèses…

Remontons pour cela au XVe siècle avant Jésus-Christ. À cette époque les phéniciens confectionnaient dès lors « des ponts » avec des ligatures d’or.

La prothèse totale trouve réellement ses origines au début du XVIe siècle.

Insolite alors, les prothèses étaient taillées dans des fémurs de bœufs et reliées par deux simples ressorts. Ces appareils furent conçus à cette époque, uniquement dans le but de restaurer l’esthétique.

Dès 1757, l’utilisation des dents humaines fit son apparition afin de remplacer les sculptures faites en os ou en ivoire.

 

Peu de temps après des expériences furent réalisées pour tenter d’introduire l’utilisation des dents céramiques.

 

En 1854, les bases prothétiques sont fabriquées en caoutchouc vulcanisé. C’est aux environs de cette date que la prothèse adjointe prend alors son essor.

 

Écrits et innovations des prothèses

 

A la fin du XIXe siècle, les premières publications sur la prothèse dentaire firent leurs apparitions.

FLAGG et ANDRIEU ont publiés des ouvrages sur le rétablissement de l’esthétique en prothèse complète.

On s’assiste au même moment à l’invention des premiers articulateurs.

 

Enfin, J. Léon Williams reprendra les travaux d’Andrieu puis établit de nouvelles lois sur l’harmonie dentaire.

Un peu plus tard le caoutchouc vulcanisé est remplacé par les premières résines synthétiques. Puis la modernisation accentua le tout pour arriver à ce que l’on connaît aujourd’hui : les prothèses dentaires modernes.

 

Découvrez également la philosophie et les méthodes de travail appliquées par le prothésiste dentaire Christophe Baudry… (lien page Notre philosophie)